Palais Meriem Azza

Skikda

Dar Meriem est un palais plus connu sous le nom de Palais Ben Gana en Algérie, du nom de son second propriétaire. Ce palais a été construit par l’architecte Charles Montaland, à la demande de Paul Cuttoli qui dédia ce palais à son épouse qui se prénommait Marie et non à La Vierge Marie comme on a pu le croire.

Construit en 1913 sur un site très boisé qui surplombe le versant marin de la corniche de Stora, le palais a été classé patrimoine national à préserver depuis 1981. Cette résidence a été récupérée la même année par les services de la wilaya qui y ont entrepris de grands travaux de restauration et de réhabilitation pour en faire une résidence officielle.

Le palais a été réalisé dans un style architectural andalou mauresque raffiné où s’entremêlent différents aspects qui s’épousent à merveille pour donner aux lieux une posture majestueuse d’une rare beauté. La fine harmonie de l’ossature du palais, vue de l’extérieur, suggère un avant-goût de ce qu’est son intérieur.

Au vestibule déjà, le ton est donné mosaïques, faïences d’une rare qualité : des carreaux décoratifs fabriqués dans les fours de céramique des »Chemla », une prestigieuse entreprise familiale implantée à Nabeul en Tunisie… On y trouve des touches architecturales des Almoravides. Et comme pour agrémenter l’ensemble, des maximes transcrites en langue arabe, ornent les murs intérieurs, ajoutant une touche de charme à cette oeuvre qui se voulait aussi un grand hommage rendu à la civilisation arabo-andalouse.

Un très bel ouvrage qui traduit le génie créateur de l’homme, mystère entretenant les mythes et légendes entourant son histoire, le palais Mériem Azza est une toile sculptée avec amour et passion que le regard hagard du visiteur ne se lasse d’admirer tant l’émerveillement dépasse les frontières du réel.

Partager: